Le jardin pédagogique

Objectif : Réaliser un jardin

Responsable du projet : Malianne Chéry

Responsable technique : [Parent agronome]

Assistants : Fanold Cadeau, Islande Bernavil, Darline, Magalie Rosier

Partenaires du projet : Les parents [pour la préparation du terrain]

Participants : Tous les enfants, les élèves de la maternelle Beau Soleil y compris

RÉFÉRENCE AUX PROGRAMMES

ÉCOLE MATERNELLE (3e Année)

Découvrir le monde du vivant, de la matière et des objets :

–        Les enfants observent les différentes manifestations de la vie.

–        Elevages et plantations constituent un moyen privilégié de découvrir le cycle que constituent la naissance, la croissance, la reproduction. Ils sont sensibilisés aux problèmes de l’environnement et apprennent à respecter la vie.

ECOLE PRIMAIRE (CP/CE1)

Découvrir le monde du vivant, de la matière et des objets :

–        Les élèves doivent apprendre à repérer des caractéristiques du vivant : naissance, nutrition, croissance et reproduction. Ils comprennent les interactions entre les êtres vivants et leur environnement qu’ils apprennent à respecter.

LES OBJECTIFS

  1. 1.     Les objectifs comportementaux

1.1.  Responsabilisation

Le travail du jardin est un moyen d’éducation à la citoyenneté en sollicitant les enfants à devenir acteurs de leur environnement.

Les manipulations directes sur la nature devraient leur permettre d’appréhender les causes et effets de la gestion du milieu. La pratique des cultures apprend à l’enfant la fragilité du monde végétal : les plantes sauvages ne sont pas différentes des plantes cultivées, mais ces dernières demandent des soins particuliers. La perspective d’une récolte devrait motiver les enfants et leur apprendre à devenir patients dans l’attente de la satisfaction d’une culture réussie.

Le jardin offre, de plus, un environnement de qualité, non seulement pour l’esthétique, mais aussi pour les goûts et les odeurs ; il exige un travail soigné et attentif. On ne peut, en outre, ignorer les risques de dégradation et les destructions motivées par un remplacement ou non. La prise de conscience de tous ces aspects devrait permettre un épanouissement de la personnalité en apprenant à l’enfant le respect du travail d’autrui et attirer son attention sur le végétal et les espaces verts.

Dans tous les cas, la responsabilité et l’autonomie à l’égard du jardin sera fonction de l’appropriation que les enfants en feront.

1.2.  Approche du milieu agricole

Cultiver permettra à l’enfant d’appréhender la continuité de la chaîne des aliments… de la terre à l’assiette. Le constat de l’influence prépondérante des facteurs naturels comme les climats, les saisons, mais aussi l’importance de tous les travaux intermédiaires indispensables, aident et contribuent à l’apprentissage des pratiques agricoles.

1.3.  Approche de la nature

La pratique du jardinage rapproche l’enfant physiquement et personnellement des éléments naturels : il palpe, il tripote, il triture la terre ; il va goûter, sentir, s’intéresser à la nature, …

Par ce lien direct avec la terre, l’enseignant (et/ou l’intervenant) favorisera l’observation des micro-organismes et la compréhension des composants qui constituent le sol… La terre n’est pas seulement un support de la vie, elle est la vie.

L’enfant apprendra en étant actif, en accomplissant un travail qui a du sens pour lui.

  1. 2.     Les objectifs méthodologiques

Plusieurs catégories de savoir-faire sont associées au jardinage.

2.1.  Éducation manuelle et technique

Les principaux savoir-faire ont trait à la manipulation du matériel, qui passe par le choix de l’outil spécifique adapté à chaque tâche.

L’enfant participera également à la réalisation de matériels spécifiques au jardin (cordeau, système d’arrosage, …)

2.2.  Éducation psychomotrice

Une situation nouvelle, faisant intervenir un effort physique comportant un ensemble de gestes spécifiques, donne à l’enfant l’occasion d’apprendre, de manière naturelle, à mieux connaître son corps.

L’enfant a l’occasion de s’adonner à des activités physiques telles que soulever un arrosoir plein d’eau où trouver le bon geste pour utiliser une binette (après tâtonnements et conseils, un «tour de main», révélateur de sa maîtrise corporelle, lui permettra de tracer un sillon).

2.3.  Espace, temps et Cie

Le jardin sera le support de démarches expérimentales : des expériences pratiquées concrètement sur les plantes pour tester un facteur écologique, une façon de semer des graines, …

La maîtrise du temps se reporte à l’utilisation du calendrier, l’observation de la succession des saisons, des cycles et des rythmes propres aux espèces végétales.

La structuration de l’espace à cultiver est la base de l’organisation du jardin, des surfaces plantées par rapport à la disposition des allées, et la représentation graphique de l’ensemble.

La langue y trouvera une nouvelle source d’apprentissage : vocabulaire approprié, lecture de notices, … Par la recherche de documentation, l’enfant découvrira d’autres livres, des revues spécialisées, sur Internet.

  1. 3.     Les objectifs cognitifs

Objectifs d’éducation scientifique et plus particulièrement de biologie, certes, mais aussi outil pédagogique, moyen d’échanges sociaux et source de convivialité.

3.1.  Éducation scientifique

La première des connaissances c’est la biologie, l’étude du vivant : la plante, la faune, l’étude du sol, les notions d’écologie… La biologie n’est cependant pas le seul domaine qui trouve support dans le jardinage.

–        Les mathématiques : la géométrie : surface, longueur (plan du jardin) mais aussi calculs (échelles).

–        La climatologie, météorologie, l’astronomie (influence de la lune), la géologie.

–        La diététique, l’alimentation (à partir des récoltes de fruits et légumes).

–        La physique :

  • l’étude des forces (manipulation des outils).
  • l’étude de la température et de la chaleur (serres, châssis).
  • la lumière (exposition, calendrier).
  • la chimie (acidité du sol, engrais minéraux).

3.2.  Éducation à l’agronomie

Parce qu’il touche au travail de la terre, le jardinage est aussi un bon moyen de s’ouvrir aux rapports qu’entretient l’homme avec le milieu naturel. On pourra montrer les avantages d’une culture biologique, les difficultés et principalement le bien pour la santé de la terre et de l’homme.

3.3.  Gestion des ressources

Il est souhaitable que l’enfant comprenne que l’obtention de produits consommables nécessite une chaîne d’opérations indispensables : culture, récolte, transport, conservation, distribution et vente.

Dans ce cadre, il devrait être possible d’aborder des notions simples d’économie et la tenue d’un budget lié aux activités du jardin.

Sur le plan interculturel, il est possible de répertorier les usages quotidiens du jardin dans d’autres pays et de découvrir des inégalités de ressources.

3.4.  Éducation à l’environnement

Le jardinage envisagé sous l’angle de la biologie permet d’accéder à de nombreux concepts d’écologie, puisque le jardin est avant tout un milieu naturel comparable à un écosystème à part entière.

La gestion même d’un jardin comporte des aspects de rendement, d’aménagement et d’entretien du cadre de vie mais aussi de la compréhension du milieu naturel, du sol et de la qualité des produits récoltés. Le jardinage est un support pour l’éducation à l’environnement pour responsabiliser l’enfant vis-à-vis de la nature.

 

DESCRIPTION DU PROJET

Il s’agit d’un projet de sensibilisation des élèves au jardinage et à une culture respectueuse de l’environnement (agriculture biologique).

Chaque jeune ou groupe de jeune s’occupera entièrement (sous l’encadrement de l’enseignant et des partenaires) de préparer, de semer et d’entretenir une ou plusieurs plantes de consommation courante.

Cette activité pédagogique se déroulera sur le site de l’ELLG, qui mettra à disposition un terrain et le matériel nécessaire.

LE PROJET ET SA MISE EN PLACE

Moyens mobilisables

–        terrain à aménager en potager

–        matériel de jardinage

Planification et échéances

1 séance par quinzaine (LUNDI, 13H30 à 15H00).

Le projet est donc prévu sur une durée de 3 mois ce qui permettra aux élèves de travailler sur l’ensemble du cycle des plantes et légumes choisis, de la plantation à la récolte.

Evolution du projet

Ce projet pourra se répéter tous les trimestres avec quelques adaptations bien sûr, les adaptations pourront concerner les espèces cultivées, les thèmes (eau, air, les insectes aquatiques, les insectes …)

Organisation

Le jardin sera divisé en parcelles à peu près égales en fonction du nombre d’enfants et éventuellement des espèces que l’on souhaite cultiver. Les enfants travailleront par groupes de 2 ou 3 sur la culture d’un carré (l’entretien, nettoyage, désherbage, arrosage, sera assuré par les parents), chacune de ces petites parcelles sera elle-même divisée en petits carrés.

Chaque groupe disposera donc d’un nombre précis de petits espaces de culture. Nous souhaitons conduire les cultures dans ces carrés selon les principes suivants :

Les enfants doivent pouvoir approcher un nombre maximum de techniques de jardinage (plantation, semis et repiquage, semis en pleine terre, récolte)

Les enfants doivent pouvoir cultiver différents types de plantes (légumes, fruits, graines, racines…) Les enfants doivent pouvoir effectuer un certain choix dans les cultures mises en place, afin de s’approprier un maximum leur jardin. Cependant, pour des questions d’organisation pratique et de limite de temps, il ne sera pas possible que chaque groupe puisse déterminer entièrement ses cultures (choix au regard de périodes appropriées et adaptées au calendrier)

Ces principes, outre les intérêts pédagogiques qu’ils induisent du fait de la diversité des cultures et des expériences, permettront aussi de faire expérimenter aux enfants la notion de biodiversité dans le jardin. Cette manière de conduire le jardin de façon à ce qu’un maximum de cultures se côtoie sur un minimum d’espace, pourra avoir des répercussions sur la non prolifération des maladies et des parasites, ainsi que sur la diversité des espèces animales que l’on pourra y rencontrer.

Groupes végétaux proposés (à adapter en fonction du calendrier) :

–        Légume graine (petits pois / navet)

–        Légume feuille (salade plans)

–        Légume racine (radis, échalote, carotte)

–        Fruit (fraisier plans)

–        Fleurs

 

PLANNING DES SEANCES / ATELIERS (A ADAPTER)

Séance 1 : les outils du jardinier

Préparation en classe

–        Les Enfants établiront un plan de leur parcelle et y mentionneront le choix de leurs différentes cultures et leur disposition

–        Préparer les étiquettes nécessaires + ficelles et bâtons (cordeaux)

–        Plantations : Plans de pomme de terre / échalotes

–        Semis : carottes

Outils : 5 BINETTES – piquets – cordelettes –

Objectifs :

–        Découvrir les outils du jardinier et leurs fonctions respectives.

–        Des outils pour quoi faire ?

–        Consignes de sécurité lors de la manipulation des outils.

–        Structurer les espaces de culture au sein de chaque parcelle, aménagement et bricolage (traçage, cordeaux …)

Déroulement :

–        Délimitation des parcelles

–        Premières plantations (pomme de terre)

Retour en classe :

Dessins (photos) + petit écrit (journal de bord) de ce qui a été réalisé

 

Séance 2 : faire naître une plante !

Préparation en classe

–        Préparer les étiquettes nécessaires + ficelles et bâtons (cordeaux)

–        Graines : haricot / radis / carottes

–        Bulbes : échalotes

–        Plans : salades

Outils : plantoirs – piquets – cordelettes – arrosoirs + petits outils (râteaux …) terreau + tue limaces

Objectifs :

–        Acquérir un savoir faire quant au mode opératoire requis pour la mise en terre

–        Se familiariser avec la manipulation d’outils (plantoirs)

Déroulement :

–        Observation (notes/photos/dessins) de l’évolution des plans de pomme de terre plantées la séance précédente

–        Repiquage de plans laitues

–        Plantation de graines : petits pois

–        Repiquage de plans de fraisiers

–        Semis/plans de fleurs

Retour en classe :

Dessins (photos) + petit écrit (journal de bord) de ce qui a été réalisé

 

Séance 3 : comment ca pousse ? Les conditions de développement d’une plante

Préparation en classe

–        Préparer les étiquettes nécessaires + ficelles et bâtons (cordeaux)

–        Graines : radis / navets

Outils : plantoirs – piquets – cordelettes – arrosoirs + petits outils (râteaux …) terreau + tue limaces

Objectifs :

–        Approche du monde végétal et de sa biologie

–        Observation du développement d’une plantule

Déroulement :

–        Observation (notes/photos/dessins) de l’évolution des plantations.

–        Petit désherbage / entretien des parcelles

–        Poursuite des semis

–        Arrosage

Retour en classe :

–        Dessins (photos) + petit écrit (journal de bord) de ce qui a été réalisé

–        Petites notions à aborder : besoin en eau des plantes + besoin de lumière et de chaleur.

Séance 4 : comment ça vit ?

Objectifs :

–        Appréhender les notions de développement du végétal et sa chronologie

–        Appréhender le vocabulaire associé : tige, feuille, fleur, fruit …

Déroulement :

–        Observation (notes/photos/dessins) de l’évolution des plantations.

–        Petit désherbage / entretien des parcelles

–        Arrosage

Retour en classe :

Dessins (photos) + petit écrit (journal de bord) de ce qui a été réalisé

Séance 5 : la récolte

Déroulement :

–        Quelques travaux préalables.

–        Que garder si on veut refaire des plantes l’année prochaine ?

–        Récolte, transport et conservation.

–        Chaque enfant apportera chez lui des échantillons de ce qui a été récolté afin que les parents aient un aperçu de ce qui a été fait (satisfaction pour l’enfant de montrer et partager le fruit de son travail)

Retour en classe :

–        Dégustation de la récolte

–        Dessins (photos) + petit écrit (journal de bord) de ce qui a été réalisé

–        Exposition (photos / dessins) de la récolte.

2 commentaires sur “Le jardin pédagogique

  1. Pingback: C’est la rentrée! | École Léopold Luc Guillaume

  2. Pingback: Projets 2013-2014 | École Léopold Luc Guillaume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>